Youka

Youka a débuté en septembre 2007 en tant que volontaire à Objectif. Depuis lors, elle s'engage régulièrement pour faire des permanences pour donner des informations sur l'accès à la nationalité belge.

COMMENT AS-TU ABOUTI À OBJECTIF ?

J'ai découvert Objectif en me promenant le long de sa 'vitrine'. Je pensais depuis longtemps déjà à l'idée que je souhaitais être volontaire mais je n'avais pas encore franchi le pas et ne savais pas non plus pour quelle cause. A ce moment, j'avais énormément de travail non compatible avec le travail de volontariat. Plus tard, par le plus grand des hasards, j'ai été en contact avec l'une des autres volontaires d'Objectif. Elle m'a donné plus d'informations sur les activités d'Objectif. C'était un signe. A ce moment-là, j'avais un peu plus de temps et je suis allée frapper à la porte d'Objectif.

QUE T'APPORTENT LES PERMANENCES ?

Les permanences varient d'une fois à l'autre vu que chaque personne que l'on rencontre a son propre récit et sa manière de le raconter. Être confrontée aux réalités diverses et concrètes des demandeurs fait en sorte que l'on reste conscient des points noirs du système dans lequel nous vivons. Être consciente de ces éléments est très important pour moi parce que je pense que des actions respectueuses et efficaces ne peuvent exister sans une certaine conscience. Outre cela, les diverses formations qui, régulièrement, sont organisées par Objectif, sont utiles pour continuer à pouvoir réellement aider les gens que nous rencontrons. Je me sens à chaque fois satisfaite d'avoir pu faire partager ces connaissances à un maximum de personnes.

Je sais que je ne changerai pas le monde mais je retire beaucoup de plaisir du fait que j'ai pu fournir des informations utiles à des personnes qui veulent donner un tournant positif à leur vie en obtenant les mêmes droits et devoirs en tant que Belges. Bien sûr, je ne serai totalement satisfaite que si les permanences n'étaient plus nécessaires parce que la Belgique respecte la loi en matière de nationalité.