Objectif distribue des I-pod

Objectif a clôturé au printemps 2009 une importante campagne, ‘Respect op De Lijn’, par une présence remarquée à la fête de quartier Bazaar à Anvers-Nord et a distribué cinq iPods aux chauffeurs et passagers y ayant participé.
Rencontres
Rafraîchissons les mémoires : Objectif a lancé le projet ‘De Lijn is van iedereen’ (De Lijn appartient à tout le monde) en décembre 2006 et a fait entrer en contact des jeunes et des chauffeurs de De Lijn. La philosophie qui sous-tend toutes les rencontres : donner aux jeunes et aux chauffeurs l’occasion d’apprendre à se connaître. Leur faire tester leur environnement respectif. Tordre le cou aux préjugés, qu’ils soient racistes ou non. Les trois syndicats de De Lijn ont collaboré au projet.
En novembre 2008, Objectif a franchi un pas supplémentaire : la campagne ‘Respect op De Lijn’,a été étendue à tous les passagers. Des affiches dans les trams et les bus appelaient chacune et chacun à souscrire un plaidoyer pour plus de courtoisie, par le simple envoi d’un sms. Et c’est ainsi que, fin janvier, plus de mille Anversois ont reçu un gadget par la poste : un pendant de GSM ou un pin et des dizaines de chauffeurs ont accroché à leur bus ou tram un ‘wobbler’ avec le même message. Une chance de gagner l’iPod Touch en a peut-être motivé certains mais pas tous sans doute.
Des gagnants à la fête de quartier
La campagne joue, de manière positive, sur l’importante diversité des passagers et des chauffeurs des transports en commun à Anvers. Via le respect mutuel, créer une atmosphère positive et un renforcement de la sécurité, tel est le message.
Cette approche positive a fait mouche, tant auprès des passagers que des chauffeurs. A tel point qu’à fin janvier la provision de gadgets était épuisée. Au total, ce sont 1 638 passagers et 155 chauffeurs qui ont participé à la campagne. Dans le courant des mois de mai et juin, six vigiles de ‘Respect’ se sont baladés afin de voir qui portait encore son gadget. Un passager et un chauffeur ont été les heureux gagnants d’un iPod Touch. Lors de la fête de quartier, deux passagers et un chauffeur ont également gagné un iPod. Cela a provoqué une forte affluence au bus de De Lijn, ce qui a mené à un agréable bavardage de quelques chauffeurs avec les habitants du quartier. Une excellente opportunité de surmonter les préjugés respectifs.
Seuil peu élevé
Il va de soi que le succès de la campagne est dû au message positif mais aussi à la manière dont elle a été abordée. Elle a fait mouche grâce à son seuil peu élevé. On pouvait s’inscrire via un sms gratuit vers un numéro abrégé alors qu’on se trouvait encore dans le tram ou le bus. Pour les chauffeurs également, cette procédure a fonctionné dans et autour des bus. Ceci a conduit à plus d’engagement au sein du groupe.
Le projet connaît également le succès parce qu’il ne se limite pas qu’à une partie du public présent dans les bus et les trams. Il fait appel au respect mutuel, tant parmi les jeunes, les chauffeurs que le reste des passagers. La vaste approche a fait en sorte que le comportement réciproque a pu être discuté au sein de tous les groupes dans les trams et les bus. Parmi les passagers et les jeunes : le comportement de certains passagers et de certains chauffeurs et parmi les chauffeurs : le comportement de quelques collègues et quelques passagers.
L’implication des chauffeurs a constitué un point fort de la campagne et en a accru l’impact, parmi les passagers également. La campagne a reçu un accueil très enthousiaste et dépasse de la sorte le caractère publicitaire auquel de nombreuses campagnes restent limitées.
Eddy Maes