Le secret : ne pas laisser tomber !

Le témoignage encourageant de Nora

"Je suis arrivée en 2006. En 2015, c’était ma première demande de nationalité, que j’ai faite grâce à vous. Normalement j’avais le droit de faire une demande avant, on pouvait introduire le dossier et c’était facile. Je l’ai pas fait, je sais pas pourquoi, j’étais occupée avec ma famille. Dès que j’ai décidé de le faire la loi a changé et c’était trop difficile.

Quand j’y ai été ils m’ont demandé des trucs trop difficiles et j’ai commencé à perdre espoir. Comme par hasard, vous avez fait un forum et je suis passée pour voir ce que c’était. Je pense que c’était mon jour de chance. Je suis entrée et il y a une collègue à vous qui m’a aidée et qui m’a expliqué, qui m’a donné de l’espoir, qui m’a encouragée. Elle m’a dit « vous avez le droit car vous êtes la maman d’enfants belges et vous êtes mariée avec un Belge, vous avez le droit d’avoir la nationalité belge ».

Alors j’ai commencé à vous contacter, vous m’avez dit ce que je dois faire, ce que je devais avoir comme papiers, j’ai tout préparé et je suis partie à la commune. Quand j’étais à la commune, j’ai pris la lettre et ce que vous m’avez dit, ils ont même pas voulu m’écouter, « on a rien à voir avec Objectif, c’est pas eux qui décident, c’est la commune ». Ils m’ont désespérée.

Ils m’ont dit qu’il fallait travailler, ils m’ont demandé ce que j’ai fait depuis que je suis ici, si j’ai fait une formation pour travailler. Moi j’avais fait le parcours d’intégration en 2011, et ils m’ont demandé ce que j’ai fait depuis mon arrivée jusqu’à maintenant. Mais moi je me suis occupée de ma famille, j’avais pas le temps. Ils m’ont demandé des formations professionnelles, mais j’ai pas fait. Mais puisque j’ai travaillé, j’ai introduit mon contrat de travail et mon certificat d’intégration.

Ils m’ont donné un papier en disant : voilà c’est ce dont vous avez besoin et il n’y avait pas le cours d’intégration. Ils ont demandé 234 jours de travail, une formation professionnelle, des choses trop difficiles pour moi.  Au début, ils voulaient même pas accepter mon dossier.

Je vous ai contacté de nouveau, car vous connaissez l’article de loi, et enfin ils ont pris mon dossier. J’ai donné le dossier, j’ai payé, et ils m’ont dit que je devais attendre la réponse environ 6 mois. Et c’était 6 mois, j’ai eu la lettre puis je suis allée à la commune et j’ai pris ma carte.
Et maintenant je suis Belge !

Tant que j’ai le droit d’avoir la nationalité belge, je la demande, mais je ne me disais pas dans ma tête : « je dois avoir la nationalité pour ça ». Tous les gens qui sont là depuis pas longtemps ils ont la nationalité et je suis là depuis 2006 et ça fait longtemps que j’ai le droit. Je le mérite, c’est tout. C’était logique, mais ça ne change rien pour moi. Je n’en ai pas eu besoin pour des démarches depuis. Je travaille déjà. C’était juste logique. Je me sentais bien avant, je me sens bien tant que je suis tranquille. Mon mari il m’a dit « moi je suis Belge, pourquoi tu traînes ? ça fait longtemps que tu dois l’avoir ». J’ai le droit, je le fais, c’est tout, tout simplement.

Le conseil que je donne c’est de jamais perdre espoir, même si ça ne marche pas la première chance il faut réessayer. Si on a le droit à quelque chose, on va sans doute l’avoir, on ne désespère pas. Si quelqu’un a le droit de l’avoir, tôt ou tard il va l’avoir."