Ensemble sur les lieux de travail

L'association de travailleurs 'Lijnrecht tegen Racisme' (De Lijn debout contre le racisme) est active depuis plus de dix ans déjà dans le domaine du racisme et de la diversité sur les lieux de travail à De Lijn à Anvers. Le travail soutenu de quelques chauffeurs commence à porter ses fruits. Une bonne occasion d'examiner leur approche d'un peu plus près.
La lettre d'informations
Lijnrecht tegen Racisme (LTR) sensibilise de manière appropriée les travailleurs de De Lijn en vue d'une meilleure compréhension entre des personnes de différentes origines et cultures. Elle le fait surtout par la distribution d'environ trois lettres d'informations par année et par l'organisation de journées de rencontre. Dans les lettres d'informations, on trouve des expériences sur les lieux de travail mais aussi des points d'actualité. Objectif soutient cette organisation.
Il ne faut plus être belge
L'une des réalisations importantes de LTR a été la suppression de l'exigence de la nationalité pour les chauffeurs de De Lijn en 1997. Jusqu'alors, vous ne pouviez travailler à De Lijn que si vous aviez la nationalité belge. LTR a pris l'initiative de faire supprimer cette exigence et a reçu pour ce faire le soutien du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme et des syndicats. Ensuite, LTR a collaboré avec les organisations d'allochtones afin de les informer des possibilités d'emploi à De Lijn.
Diversité
Après l'embauche d'un groupe important d'allochtones à De Lijn, LTR ne s'intéresse pas uniquement au racisme sur les lieux de travail mais plus largement aussi aux expériences (positives et négatives) en matière de diversité sur les lieux de travail. La journée de rencontre annuelle en est l'occasion idéale. Dans la mesure de ses moyens, Lijnrecht tegen Racisme tente également de trouver une solution à ces problèmes journaliers.