Intégration sociale

Selon le code, l'intégration sociale peut être prouvée de 4 façons :
 
1° Soit par un diplôme ou un certificat délivré par une établissement d'enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une Communauté ou par l'Ecole royale militaire, obtenu dans l'une des trois langues nationales, et qui est au moins du niveau de l'enseignement secondaire supérieur
 
2° Soit par un document attestant qu'une formation professionnelle d'au moins 400 heures reconnu par Bruxelles Formation, Actiris, VDAB ou le Forem a été suivi
 
Remarques :
- Il s'agit d'UNE formation d'au moins 400 heures. Pas de DEUX formations de 200h
- De plus, il s'agit de formation professionnelle, c'est-à-dire débouchant sur un métier. Ex: HORECA, vendeur, maçon, employé administratif, etc. Les formations de langue ne sont pas considérées comme des formations professionnelles.
 
3° Soit par un document attestant qu'un cours d'intégration prévu par l'autorité compétente de la résidence principale de l'intéressé au moment où celui-ci entame son cours d'intégration a été suivi. Les cours d'intégration incluent un apprentissage linguistique.
 
Remarques :
- A Bruxelles, les cours d'intégration sont organisés par BON vzw. Ces cours comprennent des cours en langue néerlandaise.
 
- A Bruxelles, les cours d'intégration organisés par des asbl francophones sont dorénavant mis en place. Les primo-arrivants (en Belgique depuis moins de trois ans) peuvent suivre le parcours chez BAPA ou VIA. Les personnes en Belgique depuis plus de trois ans peuvent suivre le cours dans cinq asbl différentes désignées par le Gouvernement Francophone Bruxellois dont vous trouverez les coordonnées ici et ici.
 
 
- En Flandre, il existe huit bureaux d'accueil où vous pourrez suivre les cours d'intégration. Ils comprennent des cours en langue néerlandaise.
 
- En Wallonie, les parcours d'intégration ont récemment été réformé (voir page 5 de la newsletter de juin 2016 de l'ADDE : ici). Vous trouverez davantage d'information sur le site de la Wallonie ainsi que la liste des Centres Régionaux d'Intégration. Ils comprennent des cours en langue française.
 
Pour en savoir plus : article de décembre 2015
 

Comparaison entre les parcours d'intégration à Bruxelles et en Wallonie
(cliquez sur le tableau pour agrandir)

 
4° Soit par des documents attestant que l'intéressé a travaillé de manière ininterrompue au cours des cinq dernières années
 
Remarques :
Il faut avoir travaillé pendant cinq ans et toujours travaillé au moment de la demande
Attention ! Les journées non-assimilées à du travail sont considérées comme des interruptions !
Pour en savoir plus : ici