Connaissance d'une des trois langues nationales

Comment prouve-t-on la connaissance de la langue ?

Il s’agit de prouver la connaissance d’une des trois langues nationales (le français, le néerlandais ou l’allemand), indépendamment de la région linguistique dans laquelle réside le candidat sauf dans le cas où le candidat a fait un parcours d'intégration.

Le niveau de langue minimum requis a été fixé au niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues et comprend une aptitude à parler, comprendre, lire et écrire la langue.
 

La connaissance de langue peut se prouver selon les moyens suivants : 

Diplôme belge

Un diplôme ou un certificat du niveau minimum de l’enseignement secondaire supérieur délivré par un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des trois Communautés ou par l’Ecole Royale militaire et obtenu dans l’une des trois langues nationales.

Ex : Un diplôme de secondaire, un diplôme universitaire ou de haute école.

Diplôme étranger

Un diplôme ou un certificat du niveau minimum de l’enseignement secondaire supérieur délivré par un établissement d’enseignement de l’Union européenne reconnu équivalent par une Communauté et qui atteste de la connaissance minimum (A2) de l’une des trois langues nationales.  

Ex : diplôme d’une école européenne à Bruxelles

Attention ! Un diplôme de l'Union Européenne peut prouver la connaissance de l'une des trois langues nationales mais pas l'intégration sociale !

Formation professionnelle

Un document attestant du suivi d’une formation professionnelle de 400 h.

Ex : les formations organisées par le Forem, le VDAB, Bruxelles Formation, Actiris, Arbeitsamt B.

Parcours d'intégration

Le parcours d’intégration doit comporter un apprentissage linguistique respectant le niveau A2.

Attention : Si le parcours a été effectué dans une autre région linguistique, il faut ajouter une preuve de la connaissance de la langue de la région où est faite la demande.

Ex : J'ai réalisé un parcours d'intégration en Flandre à mon arrivée en Belgique. Je déménage par la suite en Wallonie où je désire demander la nationalité belge. Je devrai par conséquent apporter la preuve que je parle français, langue de la région où je fais ma demande.

Exercice d’une activité professionnelle ininterrompue au cours des 5 dernières années

Les cumuls entre différents statuts (exemple, employé puis indépendant) sont possibles.

Tests de langues

Une attestation de réussite de niveau A2 d’une des 3 langues nationales délivrée par un établissement organisé, reconnu, subventionné par une Communauté (les attestations des écoles privées comme l’Alliance française, par exemple ne sont pas reconues).

Exemples :

- Attestation de réussite d’un établissement d’enseignement de promotion sociale

- Attestation de réussite aux examens de langues organisés par certains établissements d’enseignement supérieur pour accéder aux études de 1er cycle.

- Attestation de réussite relative aux cours du soir de langues vivantes organisés par des établissements d’enseignement supérieur.

- Un certificat de réussite du SELOR. 

- Une attestation de réussite du VDAB, Bruxelles Formation, Actiris, Forem, Arbeitsamt.

 

Tableau de conversion test langue - formation