Changement du code de la nationalité

L’accès à la nationalité belge deviendra beaucoup plus difficile
 
La nouvelle loi mènera à l’exclusion sociale. Les premières victimes seront les personnes à bas revenus, les femmes, les peu ou pas scolarisés, les intérimaires, les sans-emploi. Alors que ce sont eux qui en ont le plus besoin !
 
Les modifications les plus importantes sont les suivantes :
 
·         Tout adulte doit prouver sa connaissance de l’une des trois langues nationales.
 
·         Vous pouvez introduire une demande après cinq ans de séjour légal. Vous devez alors prouver :
 
          1.    votre intégration sociale (3 possibilités : diplôme du secondaire supérieur,
                 formation professionnelle d’au moins 400 heures ou cours d’intégration)
           et
          2.    votre participation économique : 468 jours de travail durant les 5 ans précédant la demande
                 (ou activité en tant qu’indépendant, avec paiement de la cotisation sociale).
 
·         Vous pouvez introduire une demande après dix ans de séjour légal.
          Vous devez justifier votre participation à la vie de votre communauté d’accueil.
 
·         En cas de mariage avec un/une Belge, vous pouvez introduire une demande après cinq ans
          de séjour et vie commune de trois ans.
          Vous devez prouver votre intégration sociale (3 possibilités : diplôme du secondaire supérieur, 
          travail de 234 jours et une formation professionnelle d’au moins 400 heures ou cours d’intégration).
 
·         La naturalisation reste uniquement pour des cas exceptionnels.
 
·         Chaque demande coûtera 150 €, tant pour les enfants que pour les adultes.