Lettre ouverte - EXTRÊME DROITE, NON MERCI !

EXTRÊME DROITE, NON MERCI !
 
Le mouvement Objectif est né en 1991 à la suite des élections législatives du mois de novembre de cette année-là. Le pays venait de connaître une percée des partis d’extrême droite, dont le Vlaams Blok, Agir, FN… le fameux dimanche noir !
 
À cette époque, ces partis avaient remporté 479 917 suffrages.
 
Aujourd’hui, nous revivons le même scénario et même pire, puisque un Flamand sur cinq adhère aux valeurs racistes de Monsieur Filip Dewinter et ils sont encore plus nombreux si on se dit que les électeurs de la NVA souscrivent aux thèses de Monsieur Francken.
 
À l’époque, le mouvement Objectif a décidé de mener le combat et a lancé notamment une pétition qui avait remporté plus d’un million de signatures. Cette pétition rejetait fermement le racisme et revendiquait des droits égaux pour tous !
 
Aujourd’hui, l’extrême-droite est de retour en force !
 
En effet, si nous n’avions pas la naïveté de croire que la Belgique allait continuer à échapper à la vague brune, apparemment tout le monde à l’air de s’étonner de son ampleur.
 
Après l’effet de surprise réel ou feint, tout le monde y va de sa théorie pour tenter de décortiquer les causes de ce vote. À qui la faute ? Que devaient faire ou ne pas faire les politiques ?
 
Nous allons assister à partir de maintenant à une série de débats à n’en plus finir. Toutes les émissions, politiques ou non, vont suivre la tendance comme pour exorciser le mal. « Ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » disait Audiard ; admettons !
 
Et après ? Qu’allons-nous faire ?
 
La démocratie, c’est le choix des peuples. Mais est-ce sans aucune limite ?
 
Le peuple a-t-il donc toujours raison ? Que faisons-nous des valeurs essentielles qui sous-tendent cette démocratie-même que nous glorifions ? Allons-nous laisser mourir la démocratie au nom de la démocratie ?
Comment ériger, au-dessus de tout, des valeurs et des principes de droits humains que nulle majorité ne pourrait contester aussi nombreuse et intelligente soit-elle ?
 
La liberté, la justice, l’égalité et la solidarité sont-ils des droits universels ou non ? Ils sont devenus des privilèges !
 
La Belgique a connu de nombreux drames ces dernières années et elle n’en est pas sortie indemne car les solutions trouvées ont trop souvent été liberticides et excluantes.
 
L’asbl Objectif n’a pas la prétention de pouvoir répondre à toutes ces questions mais tout comme en 1991, elle a décidé d’arrêter de parler et de se retrousser les manches.
 
Chaque jour dans son travail, le mouvement Objectif constate les dérives racistes, les agressions verbales ou comportementales à l’égard de populations précaires et minorisées. Parfois, ces violences sont mêmes institutionnalisées et banalisées.
 
Chaque jour Objectif continue de lutter contre ces injustices pour l'égalité des droits pour toutes et tous. 
 
 
Khadija KHOURCHA
Secrétaire du Conseil d'Administration
Bruxelles, 3 juin 2019