700 naturalisations ! Et les autres ?

 
La Chambre a donné son feu vert, ce jeudi 9 juin 2011, à 687 nouveaux Belges via la naturalisation.
En tant qu’organisation spécialisée dans l’acquisition de la nationalité, nous ne voyons aucune raison de pavoiser.
 
Quelques constations :
·        Les 687 nouveaux Belges ressortent des 3 522 demandes que la Commission des naturalisations a examinées. Ceci revient à moins de 20% d’approbations. 1 024 demandes ont été refusées. Pour toutes les autres demandes, la décision a été ajournée.
·        A la Commission, environ 17 000 demandes attendent toujours une réponse, dont environ 14 000 dossiers datant d’après les élections de juin 2010.
·        Quelques demandes avaient déjà été introduites en 2007 et avaient déjà recueilli les avis nécessaires des diverses instances. La majorité de la Commission a cependant estimé que ces enquêtes devaient être refaites, ce qui entraîne un retard supplémentaire.
 
Parmi les nouveaux critères, la Commission a réintroduit l’enquête sur la volonté d’intégration. Comme nous le craignions, ceci mène, dans certaines communes, à des interrogatoires très poussés, parfois même au domicile du demandeur. Les personnes concernées ressentent ces enquêtes comme avilissantes et comme une atteinte à leur vie privée.
 
Il ressort d’enquêtes, notamment de l’OCDE et de l’Université d’Anvers, que les immigrés naturalisés sont mieux intégrés sur le marché du travail. Nous ne comprenons pas non plus pourquoi la majorité de la Commission des naturalisations, d’une part, insiste sur l’intégration et, d’autre part, met de plus en plus de bâtons dans les roues des immigrés qui souhaitent, via la naturalisation, améliorer leur position sur le marché du travail.